Les Ombres heureuses – Les organistes français de la fin de l’Ancien Régime

Les Ombres heureuses – Les organistes français de la fin de l’Ancien Régime

Olivier Baumont, orgue Dom Bedos (1748) Sainte-Croix de Bordeaux / Forte-Piano organisé Erard-frères, Paris Cité de la Musique, 1791.
De Michel Corrette à Guillaume Lasceux, de Balbastre à Benaut, une sorte de « Journal d’orgue » empruntant aux avatars des formes classiques comme aux pièces de genre pittoresques sonnant la fin de l’Ancien Régime, de Musette en Tonnerre.

Balbastre, Séjan, Lasceux, Beauvarlet-Charpentier.

Les maîtres de l’orgue français

Les maîtres de l’orgue français

DIAPASON D’OR – Pièces de clavier, motets, simphonies et concertos. De Titelouze à Boëly – Coffret anthologie Tempéraments
Les maîtres de l’orgue français – de Louis XIII à la Monarchie de Juillet : de Jehan Titelouze à Alexandre-Pierre-François Boëly, du début du XVIIe siècle à la fin de la royauté en 1848, une anthologie de l’orgue français en coffret 8 CDs, élaborée à partir des disques de la collection Tempéraments.

Prima la Musica !

Prima la Musica !
  • Livre

Prima la Musica !

Riccardo Muti

19,95€

Voir le produit

Mémoires. Une vie au service de la musique, du théâtre… de l’Italie

Après un demi-siècle de carrière, l’un des plus grands chefs d’orchestre de notre temps, dont le nom reste associé à la Scala de Milan qu’il a dirigée pendant deux décénnies, a senti le besoin de revenir sur les étapes de sa vie. Une vie au service de la musique, du théâtre et tout spécialement de Giuseppe Verdi auxquels il voue un « pacte d’amour ».

Livre d’orgue – Miserere

Livre d’orgue – Miserere

Livre d’orgue – Miserere

Louis-Nicolas Clérambault, Jean Boyer

15

Voir le produit

En mars 1715, avec les Dames de Saint-Cyr, Louis-Nicolas Clérambault signe son contrat d’engagement d’organiste et de maître de musique. La Maison royale fut ouverte par Madame de Maintenon en août 1686 pour les jeunes filles pauvres de la noblesse. Il succède, comme à la tribune de Saint-Sulpice, à Guillaume-Gabriel Nivers décédé en 1714. Bien que dès 1704, il ait assisté ce dernier dans ces deux postes, il lui fallut l’aide de Madame de Maintenon pour obtenir la place de Saint-Cyr ; en guise de remerciement le musicien lui dédia sa nouvelle cantate Abraham.

Bruno Mantovani. Six pièces pour orchestre

Bruno Mantovani. Six pièces pour orchestre

Bruno Mantovani
« Six pièces pour orchestre »

Orchestre Philharmonique de Radio France. Pascal Rophé, direction.

Figures de la mélancolie
Si vous souhaitez connaître le Bruno Mantovani expressionniste et (schön)bergien, mélancolique pour tout dire, découvrir son jeu (dangereux et courageux) avec le déchirement de certaines nécessités intérieures, un des meilleurs sésames est assurément son œuvre composée en 2003, les Six pièces pour orchestre créées par l’Orchestre de Paris quelques mois après leur composition au festival Musica de Strasbourg, et défendues depuis lors par les meilleurs orchestres, notamment français.

Le Ballet de l’Opéra

Le Ballet de l’Opéra
  • Livre

Le Ballet de l’Opéra

Mathias Auclair, Christophe Ghristi

49,90€

Voir le produit

Trois siècles de suprématie depuis Louis XIV.
L’histoire flamboyante du Ballet de l’Opéra. Trois siècles d’histoire revisités par les plus grands spécialistes et illustrés d’une iconographie somptueuse. Un ouvrage de référence à l’approche inédite, alternant monographies vivantes et synthèses passionnantes

La dynastie des Couperin

La dynastie des Couperin

Diapason d’Or 2013

Fantaisie sur la tierce du Grand Clavier Louis Couperin
Messe propre pour les Couvents de Religieux et Religieuses (1690) François Couperin
Dialogue entre le chalumeau et le basson avec accompagnement de flûtes au clavier d’en haut Armand-Louis Couperin
Louis XVIII ou le retour du bonheur en France op.14 Gervais-François Couperin