Inde du Nord. Dinkar Kaïkini

Inde du Nord. Dinkar Kaïkini

Dinkar Kaïkini a bénéficié d’une formation qui a contribué de façon décisive à la qualité et à la richesse de son art. Il est reconnu dans le milieu musical comme l’un des plus savants détenteurs de la vaste tradition musicale indienne et demeure l’un des rares représentants actuels de la gharana d’Agra (qui avait apporté une contribution essentielle au chant khyal par la pratique des nom-tom alap – «prélude» apparenté à l’ancien genre dhrupad).

Japon. Satsuma Biwa. Ecole Tsuruta

Japon. Satsuma Biwa. Ecole Tsuruta

Japon. Satsuma Biwa. Ecole Tsuruta

Kakujô Iwasa, Kakuryû Saitô

15

Voir le produit

Le Dit du Heike, chef-d’œuvre de la littérature médiévale du Japon, narre la grandeur et la chute du clan des Heike. Kakujô Iwasa et Kakuryû Saitô interprètent au chant accompagné du luth biwa – comme autrefois les moines aveugles – des épisodes de cette épopée : expressivité de la voix, dynamisme du luth, pour une évocation théâtrale de l’affrontement des héros, de la chute d’un clan et un rappel bouddhique de l’éphémère de l’existence.

Bénin. Musique bariba. Pays batonou de Parakou et Nikki

Bénin. Musique bariba. Pays batonou de Parakou et Nikki

Bénin. Musique bariba. Pays batonou de Parakou et Nikki

Yarou Diguidirou, Boukakarou, Groupe Super

15

Voir le produit

Le peuple bariba compte environ 600000 individus vivant majoritairement dans la région historique du Borgou, entre les rives du fleuve Niger dans les États du Niger et de Kwara (Nigeria) et la chaîne montagneuse de l’Atacora (Bénin). Les Bariba sont réputés avoir toujours fermement lutté contre toute forme de domination extérieure. ….

Tadjikistan. Chants et musiques classiques

Tadjikistan. Chants et musiques classiques

Prix France Musique des musiques du monde 2012.

Abduvali Abdurashidov, maître du sato (luth tanbûr avec archet), s’inscrit dans la lignée des interprètes du grand répertoire classique tadjik. Aux lignes sinueuses et épurées du sato, se joignent chant, luth dotâr et par instants la percussion dôyra, pour une musique dont les timbres raffinés évoquent un ancien art de cour.

Turquie. Cérémonie de Djem Bektashi – La tradition d’Abdal Musa

Turquie. Cérémonie de Djem Bektashi – La tradition d’Abdal Musa

The Ceremony of the Bektashi Djem. The Tradition of Abdal Musa.

À la fois liturgie commémorant les récits fondateurs de la foi des bektashis et agape fraternelle réunissant toute la communauté, la cérémonie de djem est aussi le temps transfiguré de la danse sacrée du semah et de la poésie chantée accompagnée au luth saz ; la musique, profondément écoutée et lien entre tous, imprègne tout le rituel.

Inde du Sud. Musique des Monts Nilgiri

Inde du Sud. Musique des Monts Nilgiri

En coproduction avec le Musée du Quai Branly.

Située à l’ouest du Tamil Nadu, en bordure du Kerala et du Karnataka, les monts Nilgiri (« Montagnes Bleues ») abritent les Kota, les Toda, les Irula et les Kurumba – peuples autochtones dont les musiques (chants aux techniques variées, hautbois, clarinette, flûte, trompe et percussion), couvrent un vaste champ esthétique : des accents immédiatement «indiens» des bhajan kota, aux chants toda qui semblent émaner d’un univers tout autre.